lundi 22 janvier 2018

Crise et Châtiment - Bertrand Fitoussi

Synopsis : Hiver 2009. Mathieu Blanc, un banquier londonien, tombe du tabouret d’un pub, victime d’une attaque. Il a été châtié. Mais de quoi était-il donc coupable ?

Années 2000 : En apparence, Mathieu mène une existence rangée de premier de la classe, sa vie familiale et sociale est heureuse, sa carrière bien lancée. En réalité, il fréquente un enfer qui n’est même pas pavé de bonnes intentions, l’enfer de la course à l’argent et au sexe.

Lorsqu’il croise en même temps deux obstacles, une crise mondiale et une femme scandaleuse, les portes de l’enfer se referment derrière lui. Malgré les conseils de son ami Ruben, extravagant trader new yorkais à la vie érotique agitée et aux nombreuses théories, la chute paraît inévitable.


C'est dans le cadre de la rubrique "Je choisis un livre pour toi" que j'ai lu ce livre, choisi pour moi par Marion (du blog Ladoryquilit). Elle vous en parlait par ici.

Voilà, depuis le temps j'ai enfin fini de le lire. Il faut dire que c'est la première fois que je traîne autant à lire un livre. Pour tout vous dire, en temps normal, j'aurai abandonné la lecture. Mais comme Marion, disait dans sa chronique, que c'était la dernière partie du roman qui l'avait convaincue, j'ai voulu aller au bout. 

J'ai eu beaucoup de mal, tout comme Marion, avec tout ce vocabulaire et ce monde de la finance. Un monde de requins, où peu importe le réel, tant que le paraître sauve la mise. Un monde d'apparences. Bref, j'ai donc insisté, en en lisant quelques pages par ci, par là, mais je dois bien l'avouer, je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire et encore moins à m'attacher aux personnages. La chute dans laquelle Mathieu est entraînée paraissait tellement inévitable.

Alors, oui en effet, la fin du livre est nettement plus intéressante, ceci dit, arriver au 3/4 d'un livre pour le trouver intéressant c'est un peu embêtant. Pour moi, cela ne rattrape pas le reste. Et c'est dommage, car je pensais aimer ce livre surtout en lisant le résumé. Mais non, c'est un loupé. Le seul point positif à mon sens est le style d'écriture et les dialogues. Mais malheureusement cela ne suffit pas.

Mais comme je dis toujours à chacune de mes déceptions livresques, ceci  n'est que mon humble avis. Aussi peut être que vous, vous aimerez. Alors n'hésitez pas à vous faire votre propre avis.

Crise et Châtiment est disponibles aux éditions Scrinéo




lundi 15 janvier 2018

Charly : la traque - Cédric Péron

Synopsis : Anastasie et Florian, enquêteurs à la Section de Recherche d'Orléans, sont envoyés en Touraine. Deux corps viennent d'être retrouvés dans le Cher, et les similitudes avec un meurtre récent sont grandes. La traque peut commencer...

 Charly, la traque est la suite de Charly au commencement que j'avais chroniqué par ici. Il me tardait de retrouver Charly, mais surtout Anastasie et Florian, nos deux gendarmes croisés dans Souffrances (chroniqué également ici).

Alors que l'enquête sur le corps retrouvé gelé dans une baignoire de javel n'est toujours pas élucidé, 2 nouveaux corps viennent d'être retrouvés, eux aussi lavés à la javel. Anastasie & Florian, nos deux gendarmes sont appelés en renfort sur l'enquête. Alors qu'ils commencent à enquêter, tout laisse penser qu'ils ont affaire à un tueur en série. C'est alors qu'on leur signale la disparition d'un jeune homme, dont le profil correspond aux précédentes victimes. Vont-ils pouvoir arrêter Charly à temps ? 

Difficile de chroniquer un tome 2 sans vous spoiler si vous n'avez pas lu le tome 1. Aussi je ne vais pas trop m'attarder sur l'histoire, mais plutôt sur mon ressenti. 

J'avais hâte de lire la suite de Charly. Je voulais savoir si il allait pouvoir continuer à tuer impunément. Mais surtout je voulais voir Anastasie et Florian à l'oeuvre. C'est un duo qui fonctionne, leur complicité leur permet d'être complémentaire. On découvre une Anastasie plus humaine, et c'est touchant. Charly va leur donner du fil à retordre, car il ne néglige rien et ne laisse aucune trace, et c'est donc très difficile pour eux de trouver des indices.

Cédric Péron ne s’embarrasse pas du superflu, avec lui, on est direct dans l'histoire et le rythme est soutenu jusqu'à la fin. J'aime le style rythmé qu'il insuffle au récit. Toutefois, on arrive vite à la fin, et c'est dommage, malgré le cliffanger je suis restée un peu sur ma faim. Peut être aussi parce que je trouve l'écriture de Cédric Péron très addictive. Du coup j'en redemande. Ceci étant, Charly, la traque est un récit court mais intense. 

A présent, il me tarde vraiment de connaître l'issue de cette enquête. Je  ne sais où Cédric Péron va nous entraîner, ce qui est sûre, c'est que je serai au rendez-vous. 

Si vous ne connaissez pas encore Cédric Péron, je vous invite à découvrir son univers, vous trouverez les chroniques de tous ses livres sur mon blog, alors n'hésitez pas. 

Charly, la traque est disponible en ebook et broché sur Amazon.




mercredi 10 janvier 2018

Je l'aimais - Anna Gavalda

Synopsis : À soixante-cinq ans, il est à l'âge des bilans. Elle en a moitié moins et rumine son chagrin. Celui d'avoir été plantée là avec ses deux filles par un mari volage parti pour une "femme moins usée."

A priori, Pierre et Chloé n'ont pas grand chose à partager. Il en décide pourtant autrement, emmenant sa belle-fille sur un coup de tête pour quelques jours à la campagne. Au fil d'un long dialogue, ils vont peu à peu se livrer.

Tombe alors le masque du "vieux con" autoritaire et hautain attribué un peu hâtivement par Chloé à son beau-père. L'homme renfermé aux jugements définitifs révèle une blessure et une sensibilité à fleur de peau, tandis que la jeune femme pleine de vie reprend le dessus sur l'épouse éplorée.


Je l'aimais est le premier livre que j'ai sorti de ma PAL dans le cadre de mon objectif "Je réduis ma PAL". Anna Gavalda, bien sûr je connais, mais je n'ai lu qu'Ensemble c'est tout, et j'avais adoré. Aussi, en commençant ma lecture, je suis partie confiante, sans même avoir lu le résumé. 

Je l'aimais, c'est l'histoire de Chloé, qui vient de se faire larguer par son mari, elle se trouve donc seule avec ses deux filles. Son mari est parti avec une autre. Et c'est aussi l'histoire de Pierre, son beau-père qui suite à cet évènement décide d'emmener sa belle-fille et ses petites-filles dans leur maison de campagne pour quelques jours. Pendant ce court séjour, Chloé et Pierre vont beaucoup parler. Chloé va alors découvrir que son beau-père n'est pas celui qu'il semble être. Et de confidences en confidences, l'un va vider son sac et l'autre va reprendre du poil de la bête. 

Bien. Autant vous le dire tout de suite, ce livre m'a littéralement bouleversée. Je l'aimais est un roman à la fois criant de vérité, beau, profond et bouleversant. Il parle des relations amoureuses, des trahisons et du courage qu'il faut pour parfois quitter l'autre. J'ai refermé ce roman il y a à peine 24 heures et c'est difficile de vous dire à quel point il m'a retournée. Les confidences de Pierre sont touchantes et font écho à ma vie personnelle, aussi c'est pour cela je pense que j'ai été profondément touchée par les mots d'Anna Gavalda. 

C'est un livre court, qui se lit vite. Anna Gavalda choisi les mots justes pour parler d'un sujet universel : l'amour. Les personnages se dévoilent peu à peu, et si au départ j'ai trouvé Pierre très détestable voire même un peu égoïste, il m'a rapidement montré qu'il était au contraire très sensible. Il a pour Chloé une sincère affection et c'est pour cela qu'il lui confie ses secrets. Pierre va tenter de faire comprendre à Chloé que si Adrien l'a quitté c'est peut être un bien pour elle. Chloé quant à elle est une femme brisée, son mari l'a quittée sans qu'elle n'ait rien vu venir. Et il lui est d'abord difficile de comprendre Pierre. Mais petit à petit, la confiance va s'installer et elle sera surprise de découvrir le vrai Pierre. 

En conclusion, Je l'aimais est un roman qui traite de l'infidélité, de l'amour. Sur bien des points, le message transmis par Anna Gavalda peut choquer, mais moi je l'ai trouvé sincère et touchant. Parce que oui il faut être courageux pour quitter quelqu'un, mais il faut également être courageux pour ne pas quitter quelqu'un.

Je vous laisse avec quelques extraits que j'ai noté au cours de ma lecture, je pense que ça vous parlera encore mieux. 

"Elle avait honte de se l'avouer, et pourtant c'était la vérité : elle n'avait pas le courage de me quitter. Pas le courage. Je pouvais courir si ça me chantait, je pouvais en sauter d'autres si ça me rassurait, mais, elle, elle ne partirait pas. Elle ne voulait pas perdre ce qu'elle avait conquis. Cet échafaudage social. Nos amis, nos relations, les amis des enfants. C'était un risque qu'elle n'avait pas envie de prendre"

"C'est là que j'ai mesuré la force de Suzanne. Sa force immense. Le rouleau compresseur c'est elle. C'est là que j'ai su qu'elle était de très loin la plus solide et que rien ne pouvait l'atteindre vraiment."

"Non, ce n'est pas incroyable, ma Chloé... Non, ce n'est pas incroyable. C'est la vie. C'est la vie de presque tout le monde. On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. Il y a les courageux et puis ceux qui s'accommodent . C'est tellement moins fatigant de s'accomoder...  "

"La vie, même quand tu la nies, même quand tu la négliges, même quand tu refuses de l'admettre, est plus forte que toi. Plus forte que tout"



mardi 9 janvier 2018

La malédiction de la zone de confort - Marianne Lévy

Synopsis : Rose a (presque) tout pour être heureuse. Après 763 auditions infructueuses elle a enfin décroché un grand rôle dans la série TV de l’année. 

Ben n’a (presque) rien pour être heureux. En panne d’émotions, le scénariste et auteur, n’arrive plus à écrire une ligne. 

Probabilité qu’ils vivent un jour heureux ensemble : nulle. Probabilité qu’une probabilité soit fausse : non négligeable. 


De Marianne Levy j'avais lu et adoré Dress Code et petits secrets : l'aventure américaine.
Elle nous revient avec un nouveau livre La malédiction de la zone de confort, publié chez les éditions Pygmalion. C'est avec grand plaisir que j'ai accepté de le lire et de le chroniquer. Non seulement parce que j'aime le style de Marianne, mais surtout parce que c'est une personne tellement sympathique. J'ai donc eu la belle surprise de recevoir une version brochée et dédicacée. 

Dans La malédiction de la zone de confort, nous faisons la connaissance de Rose, surnommée Pink par sa colocataire et amie. Rose vient de décrocher un rôle dans une série qui sera LA série de l'année.
Et puis, nous avons Ben, scénariste et auteur actuellement à la recherche de l'inspiration. Il n'arrive plus à écrire une seule ligne.
Ces deux-là n'ont à priori rien en commun, et vous vous demandez sûrement comment vont-ils se rencontrer ? Allez, comme je suis sympa, je vais vous le dire, c'est un livre de poésie médiévale qui va les faire se croiser. Mais je ne vous en dis pas plus.

Je m'arrête là pour le pitch, passons aux choses sérieuses. Sincèrement, j'ai vraiment passé un super moment de lecture avec ce livre !! Marianne nous livre là un petit bijou ! C'est drôle, c'est burlesque, c'est rock, c'est touchant, voire émouvant. Bref, c'est le genre de livre qui vous fait passer par plein d'émotions ! Et çà, j'adore ! La malédiction de la zone de confort, c'est un livre d'aujourd'hui, on y parle de Tinder, de Facebook, de Youtube, de Hashtag, bref, dans le move ! Mais derrière tout çà il y a de l'amour, beaucoup d'amour !  J'ai adoré toutes les références au cinéma.

Pour moi, ce livre a été un énorme coup de coeur à tout point de vue : écriture, personnages, histoire. C'est bien écrit, avec humour et talent. Marianne Levy sème ci et là quelques petits jeux de mots, et des références au cinéma, ou bien à la publicité. La malédiction de la zone de confort est une excellente comédie romantique comme on les aime, et pourrait facilement être adaptée au cinéma. C'est un livre d'actualité qui parle de la difficulté à trouver l'amour de nos jours, alors que pourtant internet regorge d'applications pour cela. Mais même quand on a trouvé l'amour, peut-on le garder ? Résistera-t'il à tout ?

Les personnages sont drôles et attachants, aussi bien les premiers que seconds rôles. La meilleure amie de Rose et les amis de Ben sont indispensables à ce roman, sans eux, rien ne fonctionne.

Bref, en résumé, La malédiction de la zone de confort est un livre doudou. Un livre qui fait du bien au moral. Un livre qui redonne espoir. Bref, un livre avec lequel vous passerez sûrement un agréable moment de lecture. En tout cas ça été mon cas. Et j'ai hâte de lire à nouveau Marianne.


lundi 8 janvier 2018

Fétiches de Mo Hayder

Synopsis : Les patients de l’établissement psychiatrique de haute sécurité Beechway sont très sensibles à la suggestion. Une hallucination peut se répandre tel un virus. Aussi, lorsque plusieurs malades se donnent la mort après s’être atrocement mutilés, le fantôme de « la Maude » ressurgit. Selon la légende, à l’époque où Amberly était une maison de redressement, une surveillante sadique surnommée Sœur Maude terrorisait les pensionnaires. Son spectre n’aurait depuis cessé de hanter les lieux, et aurait fait au fil des années de nombreuses victimes. Soucieux de protéger ses patients mais aussi de mettre fin à l’hystérie collective qui gagne même son équipe, AJ, infirmier en chef, décide de faire appel au commissaire Jack Caffery. 


Cela faisait un moment que j'avais ce livre dans ma PAL, et il était donc tant de le sortir. J'avais envie de lire un thriller, et l'univers psychiatrique j'aime, donc c'est parti. Oui mais voilà, après l'avoir commencé, j'ai appris que Fétiches faisait partie d'une saga et qu'il en était le 6ème livre. Mince ! Trop tard, je suis déjà plongée dedans et j'aime beaucoup. 

Dans Fétiches, on se retrouve à Beechway, établissement psychiatrique de haute sécurité. C'est là qu'A.J. travaille depuis longtemps. Depuis quelques temps il se passe des évènements bizarre poussant les malades à s'auto-mutiler, certains vont même jusqu'à se donner la mort. On parle alors de fantômes dans les couloirs, le fantôme de "la Maude", une surveillante qui, à l'époque, maltraitait les patients et leur faisait peur. A.J. voulant être rationnel, va faire appel à la police, et c'est Jack Caffery qui va s'occuper de l'enquête.

Fétiches était dans ma PAL depuis longtemps. Je l'avais acheté sur un coup de tête pour sa couverture et son résumé. Aussi ai-je décidé de le sortir pour enfin le lire. Et je ne regrette qu'une chose : l'avoir laissé si longtemps dans ma bibliothèque !

Fétiches est un excellent thriller psychologique où nos nerfs sont mis à rude épreuve. Mo Hayder sait parfaitement où elle va et elle nous y emmène sans aucun souci. Une fois ouvert le livre, j'ai eu du mal à le lâcher. Et même lorsqu'on m'a informé que Fétiche était le 6ème d'une saga, je me suis dis "tant pis !". En effet, j'étais déjà à fond dedans. A priori les livres peuvent se lire indépendamment.

Dans ce roman, le commissaire Jack Caffery va mener de front 2 enquêtes : celle de Beechway, et celle sur une personne disparue depuis longtemps. Pour A.J., l'infirmier en chef de Beechway, la seule réponse possible à ces évènements est d'ordre rationnelle : quelqu'un se cache derrière tout ça et il va tout faire pour le prouver. Aidée par Mélanie, la directrice de l'établissement, il va lancer le commissaire sur la piste d'un ancien malade, libéré depuis peu. 

Fétiches m'a fait douter, m'a fait flipper. Par moment, cette histoire de fantôme me laissait perplexe, et parfois, j'y croyais dur comme fer ! Les personnages sont vraiment bien travaillés. A.J. m'a beaucoup plu, tout comme Flea Marley, une enquêtrice qui va aider Caffery sur son autre enquête. L'intrigue est bien menée. Même si le démarrage semble un peu lent, il est nécessaire afin de bien poser cette atmosphère lugubre et pesante. En revanche, une fois que tout se met en place, le rythme s'accélère et l'angoisse monte, et les pages se tournent.
Mo Hayder nous livre là un thriller psychologique de qualité, avec un final que je n'avais pas vu venir ! Et si il y a bien une chose que j'aime en matière de thriller c'est ça : me faire berner en beauté !

Bref, vous l'aurez compris, si vous aimez le genre, Fétiches est un thriller à lire sans hésitation.

Pour ma part, je me note de découvrir d'autres romans de Mo Hayder.

jeudi 4 janvier 2018

Je fais baisser ma PAL #1

Voilà voilà ! Comme je vous l'ai expliqué précédemment, j'ai pour objectif de faire baisser considérablement ma PAL personnelle en 2018. Aussi, je vous présente donc les 3 livres que j'ai choisi de sortir de cette PAL pour le mois de janvier. 






- Parfois on tombe de Solène Bakowski
- La ronde des innocents de Valentin Musso
- Je l'aimais d'Anna Gavalda

Connaissez-vous ces titres ? Ces auteurs ? Pour ma part, Valentin Musso et Solène Bakowski seront des découvertes. Anna Gavalda, j'avais adoré "Ensemble c'est tout". Nous verrons donc bien ce que me réserve ces 3 livres.

mercredi 3 janvier 2018

Petit point sur ma PAL (Pile à Lire)



Voilà, cela fait bien longtemps que je ne l'ai pas fait, j'ai donc profiter de ce premier jour de l'année, pour trier mes livres et faire un point sur ma PAL. Ce n'est pas moins de 238  livres qui s'y trouvent. Autant vous dire que j'ai de quoi faire. Mais j'ai pris comme résolution de la faire baisser en 2018. Aussi, je vous proposerai chaque mois un petit point sur ma PAL.

Tout d'abord, je ne m'impose rien. Et comme je suis  en no buy, je devrais y arriver. Chaque mois, je choisirai 3 livres dans ma PAL, 3 livres que je souhaite lire, 3 livres qui me font envie sur le moment. Et nous verrons alors si j'ai réussi mon pari. Bien évidemment, vous pouvez m'aider en me conseillant certains livres que vous avez lu et aimé. Je compte sur vous !

Je vais donc vous présenter ma PAL. Comme vous pourrez le voir, elle est riche et variée, avec des genres différents, des auteurs différents. J'ai vraiment de quoi faire ! 

On se retrouve très bientôt pour que je vous présente les 3 premiers livres que je compte sortir de cette PAL.

Juste avant le bonheur - Agnès Ledig
Joyland - Stephen King
La vérité sur l'affaire Harry Quebert - Joël Dicker
Nosfera2 - Joe Hill
Prendre Lili - Marie Neuser
Le Hobbit - J.R.R Tolkien
Kaïken - Jean-Christophe Grangé
Inferno - Dan Brown
Tombée du ciel - Cécilia Ahern
Vertiges mortel - Neal Baer
Au-delà : grandir après la perte... - Sophie Davant
Le maître des illusions - Donna Tartt
La grand-mère de Jade - Frédérique Deghelt
Que serai-je sans toi - Guillaume Musso
Elle s'appelait Sarah - Tatiana de Rosnay
Boomerang - Tatiana de Rosnay
N'oubliez jamais - Michel Bussi
Rendez-vous à Kerloc'h - Françoise Bourdin
B.M. Blues - Françoise Bourdin
De toute urgence - Lorraine Fouchet
Et soudain tout change - Gilles Legardinier
Les âmes vagabondes - Stéphanie Meyer
Ressacs - David-James Kennedy
La ronde des innocents - Valentin Musso
Puzzle - Franck Thilliez
La vie est facile ne t'inquiète pas - Agnès Martin-Lugand
Mr Mercedes - Stephen King
Voyage fatal - Katy Reichs
La vie et moi - Cécilia Ahern
Il coule aussi dans tes veines - Chevy Stevens
Sur ma peau - Gillian Flynn
Duma Key - Stephen King
Qui a peur de la mort ? Mnedi Onorafor
L'armoire des robes oubliées - Rikka Pulkkinnen
Que la meilleure gagne - Elisabeth Young
Millénium, tome 1 - Stieg Larsson
Ne le dis pas à maman - Tony Maguire
Jaloux - Sandra Brown
Qui ? - Jacques Expert
Avant d'aller dormir - S.J. Watson
Sans foi ni loi - Karin Slaughter
Code Salamandre - Samuel Delage
Au-delà du mal - Shane Stevens
Teddy est revenu - Gilbert Gallerne
Hush - Kate White
Blaze - Stephen King
Rien ne s'oppose à la nuit - Delphine de Vigan
Les visages - Jesse Kellerman
Une place à prendre - J.K. Rowling
La double vie d'Irina - Lionel Shriver
Le dîner - Herman Koch
Sous les bruyères - Belinda Bauer
En plein coeur - Ray Kluun
Une relation dangereuse - Robert Kennedy
La couleur de l'espoir - Susan Madison
Là où les chemins nous mènent - Belva Plain
Glacé - Bernard Minier
L'accroc du shopping a une soeur - Sophie Kinsella
Si c'est un homme - Primo Levi
Revival - Stephen King
Meurtriers sans visages - Henning Mankell
Les chiens de Riga - Henning Mankell
Le cercle - Bernard Minier
L'attrape-coeurs - J.D. Salinger
Mange, prie, aime - Elizabeth Gilbert
Le mec de la tombe d'â côté - Katarina Mazetti
Rédemption - Matt Lennox
La mécanique du bonheur - David Bergen
Juste après - Rosamund Lupton
Une vie entre deux océans - M.L. Stedman
Pas d'inquiétude - Brigitte Giraud
Créance de sang - Michel Connelly
La femme au fleur de papier - Donato Carrisi
Hunger Game, tome 1 - Suzan Collins
La maison d'à côté - Lisa Gardner
La chambre écarlate - Nicci French
Absolument débordée - Zoé Sheppard
La vie secrète d'une mère indigne - Fiona Neill
Nos chères bêtes - Annajo Janisz
Le parfum - Patrick Süskind
Les petits secrets d'Emma - Sophie Kinsella
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur - Harper Lee
Le club de la petite librairie - Deborah Meyler
Marie Tempête - Janine Boissard
L'appel du mal - Lisa Unger
Toujours là, toujours prêt - Patrick Pelloux
L'accroc du shopping dit oui - Sophie Kinsella
Disparu à jamais - Harlan Coben
Une chance de trop - Harlan Coben
Red Hill - Jamie Mcguire
Une larme m'a sauvée - Angèle Lieby
La face cachée de Margot - John Green
Petits goûters entre amies - Louise Millar
Les innocents - Robert Pobi
Les vies turbulentes de Lady M - Agathe Colombier-Hochberg
Les fauves - Ingrid Desjours
Chambre 212 - Logan Barbery
Lacan et la boîte de mouchoirs - Chris Simon
Cactus Orchidée - Emma Casanove
Mariage à l'hôpital - Carol Marinelli
Un jour d'avance - Matthieu Biasotto
Accusée par erreur - Marylin Pappano
1000 coups de fouet - Raif Badawi
La châtelaine d'Ascott - Edgar Wallace
Un seul jour - Callie J-Deroy
Pour ton amour - Zoé Sullivan
Sherlock Holmes - Arthur Conan Doyle
La fractale des ravioli - Pierre Rafaust
Le syndrome E - Franck Thilliez
Le violoniste - Mechtild Borrmann
Le sang versé - Asa Larsson
L'immigrée de Shangaï - Suzanne Lène
Différentes saisons - Stephen King
Lettre d'excuse - Raphaëlle Billetdoux
Des cornichons au chocolat - Philippe Labro
J'ai 15 ans et je ne veux pas mourir - Christine Arnothy
Le journal de Bridget Jones - Helen Fielding
Bridget Jones : l'âge de raison - Helen Fielding
Carnets noirs - Stephen King
Le mal d'enfance - Claude Couderc
Jeux dangereux - Jérôme Dumont
Une enquête cannoise - Jérôme Dumont
Une affaire de famille - Jérôme Dumont
Entre ciel et lou - Lorraine Fouchet
Le règne des Illuminati - Eric Giacometti
Six fourmis blanches - Sandrine Colette
Black Out - Marc Esberg
Runes tome 1 - Edna Walters
Le roman le plus nul du monde - J. Heska
Parfois on tombe - Solène Bakowski
Poulets grillés - Sophie Hénaff
1974 - Arnaud Codeville
Paranoïa - Melissa Bellevigne
After, tome 1 - Anna Todd
Baad - Cédric Bannel
La prétendue innocence des fleurs - Franck Calderon
Les nuits de la St Jean - Viveca Sten
Cornik Consulting - Guillaume Sauvage
Le magasin des suicides - Jean Teullé
Au nom de quoi - Amélie Antoine
Sansonnets, un cygne à l'envers - Pierre Thiry
Jeremiah Falls - Loly D
Un accord incongru - Lhattie Haniel
Les mains de Lola - Loly D
Le baiser de Pandore - Patrick Ferrer
Pour te protéger - Stéphane Tinner
Renversant - Thomas Lejeune
Charade - Laurent Loison
Lovely Planète - Mireille HDB
Sans raison - Mehdy Brunet
Le bruit dans ma tête (ne vous dérange pas) - Nick Gardel
Orages - Estelle Tharreau
Rêver - Franck Thilliez
Magnus : portrait d'un jeune homme autiste - Christelle Abraham Vallette
Mémoire d'un homme heureux - Loly D
Des nouvelles des morts - Stéphane Boudy
Battue - Virginie Vanos
30 ans en théorie - Mathieu Narbonnet
L'appétit des ombres - Olivier Saraja
Les colombes - Caro M. Leene
La compagnie des glaces, intégrale 1 - Georges Jean Arnaud
La compagnie des glaces, intégrale 2 - Georges Jean Arnaud
La ville des enfants perdus - Jennifer Macmahon
La célibataire - Carrie Adams
Justice imminente - Jilliane Hoffman
La nuit du sacre - Thierry Berlanda
Le cinquième évangile - Ian Caldwell
La part des flammes - Gaëlle Nohant
L'ordre terne, tome 2 - I. M. Nancy
Mémoire du grand automne, tome 1 - Stéphane Arnier
The air he breathes - Brittainy C. Cherry
A l'ouest, rien de nouveau - Erich Maria Remarque
ça peut pas rater - Gilles Legardinier
2048 - Lionel Cruzille
Tempête sur Nogalès - Thierry Berlanda
Dernière escale - Sandra Martineau
Demain quand j'étais mort - Eddard Mingwe
La rumeur, tome 1 - Solenne Hernandez
La rumeur,  tome 2 - Solenne Hernandez
L'échiquier d'Howard Gray - Florent Marotta
Des amis hauts placés - Donna Léon
De sang et d'ébène - Donna Léon
3 ans et 9 mois - Audrey Keysers
Jusqu'à la haine - Nico Sara
La malédiction du Q - Nico Sara
Au coeur de l'oubli - Hélène Caussignac
Demain je pars - Laurent Léoncini
Le vieux qui voulait tuer le président - Céline Barré
Kissme - Aline Inacio
Elle vivait dans nos yeux - Sophie Blitman
L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa - Romain Puertolas
Mangez-le si vous voulez - Jean Teulé
Verdict - Olivier Norek
Conspiration, tome 1 - Sam Carda
Conspiration,tome 2 - Sam Carda
Secrets mortels - Sam Carda
Rossetti et MacLane, l'intégrale 1 - Jérôme Dumont
Amour : les 10 commandements - Suzanne Marty
Rendez-vous avec ma star - Alexandra Lanoix
Je vous parle d'un temps - La pieuvre
Les Harmoniques - Gérald Tenenbaum
L'orme aux loups - Thierry Berlanda
La vie secréte de Violet Grant - Béatriz Williams
New Life, le commencement - Stéfanie Hodier
Une vita pas si dolce - Mélanie Taquet
L'ombre du papillon - Marylise Trécourt
Ces oiseaux qu'on met en cage - Marjorie Levasseur
La cible était française - Lee Child
L'espoir au corps - Anaïs W
La vie à fleur de terre - Maud Tabachnik
Entre deux mondes - Olivier Norek
Friend Zone - Mickaël Parisi
Urgence absolue - Christian Jacq
Un jour, j'ai changé de parfum - Léna Walker
Ziké l'aventure - Thierry Poncet
La griffe du diable - Léa Dearman
La déesse des petites victoires - Yannick Grannec
Charly, la traque - Cédric Péron
Il est toujours minuit quelque part - Cédric Lalaury
Nutsi veut attraper la lune - Emma Paidge
Une bouteille de larmes - Nick Alexander
Bittersweet - Colas Droin
Avec elle - Solène Bakowski
Sans elle - Amélie Antoine
Fantazmë - Nicolas Tackian


lundi 1 janvier 2018

Bonne et heureuse année 2018




Et voilà nous y sommes ! 2017 a pris fin, place maintenant à 2018. Je vous souhaite donc à tous et à toutes une belle et heureuse année 2018. Que celle-ci voit tous vos rêves se réaliser, et vos voeux s'exaucer. Qu'elle vous apporte joie, bonheur, bonne humeur et la santé. Qu'elle vous garde loin des choses négatives.

Avec la nouvelle année, les résolutions sont de rigueur. J'ai pour habitude de ne pas en prendre, car c'est bien connu nous ne les tenons jamais. Mais cette année, j'ai décidé d'en prendre et surtout de tout faire pour les tenir. 

En premier, je souhaite me consacrer plus de temps. Penser un peu à moi. J'ai pour habitude de toujours penser aux autres avant. Aujourd'hui j'ai envie de penser à moi. 

Ensuite, je souhaite appliquer une idée que j'ai vu sur Facebook : écrire sur un bout de papier une chose positive par semaine, le glisser ensuite dans un pot, et ce jusqu'à la fin de l'année, pour ne retenir que les choses positives de l'année 2018. 

J'ai également la prétention de faire baisser ma PAL cette année. Toujours en no buy, je pense pouvoir y arriver. Ce sera l'objet d'un prochain article "je fais baisser ma PAL".

Et enfin, je souhaite continuer à faire vivre mon blog au rythme qui me convient. Je ne m'impose plus rien depuis quelques mois déjà et je vais continuer. Mes lectures sont fonction de mon rythme professionnel, aussi je souhaite me faire plaisir, et vous faire plaisir. 

Concernant le blog toujours, je garde la chronique "les livres du grenier" que j'aime beaucoup. Mais je vais également vous proposer d'autres choses dans les semaines à venir. 

Et vous ? Avez-vous pris des bonnes résolutions ?


dimanche 31 décembre 2017

La preuve par neuf - Jérôme Dumont

Synopsis : Lorsque Jacqueline Miremont décide, à 77 ans, de divorcer, Gabriel Rossetti comprend instantanément qu’il s’agira d’un dossier pas comme les autres. La vieille dame cherche avant tout à se prémunir de l’appétit vorace de ses enfants, prêts à tout pour mettre la main sur leur héritage.
Quand les choses s’accélèrent et prennent une tournure dramatique, il n’y a plus de place pour le doute : un sinistre complot se met en place.
Entre la menace d’une mise sous tutelle et un divorce qui s’annonce orageux, Gabriel et Amandine devront déployer tous leurs talents d’enquêteurs et faire appel à leurs vieux amis pour mettre à jour les secrets de la famille Miremont.
La neuvième enquête de Rossetti & MacLane : vous ne regarderez plus vos enfants de la même façon…


Pour celles et ceux qui suivent mon blog, vous savez que Jérôme Dumont fait partie des auteurs que j'apprécie énormément. Je réponds toujours présente à chacune de ses nouveautés car jusqu'à présent je n'ai jamais été déçue. Mais je dois dire que je n'avais encore jamais trouvé le temps de découvrir la série Rossetti et MacLane. Pourtant ce n'est pas faute d'en avoir entendu parlé, j'ai même les 3 premiers tomes dans ma PAL. Mais voilà, vous connaissez çà : trop de livres à lire, et on ne sait jamais lequel lire. Donc, Jérôme m'ayant assuré que je pouvais aisément lire le tome 9 sans avoir lu les précédents,  j'ai donc enfin décidé d'aller à la rencontre de MacLane (j'ai fait la connaissance de Rossetti dans un autre roman^^).

En arrivant à son cabinet ce matin-là, Gabriel Rossetti était loin de s'imaginer ce qui allait se passer. Lorsqu'il reçoit Jacqueline Miremont, 77 ans, il ne se doute pas une seule seconde de ce qui va se passer. En effet, Madame Miremont souhaite divorcer de son mari. Non pas qu'elle ne l'aime plus, mais elle veut juste protéger leurs intérêts face à leurs enfants malveillants. Monsieur & Madame Miremont ont accumulé quelques biens durant leur existence, et leurs enfants convoitent ces biens. Afin de contrer une demande sous tutelle, Jacqueline souhaite divorcer. Gabriel Rossetti accepte donc sa requête. Oui mais voilà, en sortant du cabinet, Jacqueline est renversé par une voiture et se retrouve dans le coma. Aidé d'une de leur petite-fille, Gabriel va tout faire pour protéger les époux Miremont.

Quoi dire sur ce livre ? Plein de choses. Première chose : j'ai beaucoup aimé. Le style de Jérôme Dumont est toujours aussi agréable à lire, et c'est vraiment un plaisir. Ensuite l'histoire. C'est horrible de s'imaginer que des enfants veulent à tout prix récupérer leur héritages avant l'heure, et sont prêt à tout pour cela. Malheureusement, je pense que cela existe dans la vraie vie. Les personnages sont bien brossés et j'ai beaucoup aimé Amandine MacLane. Quant à Gabriel Rossetti, quoi dire ? j'avais déjà succombé à son charme dans un précédent roman, mais il faut dire que ce garçon a tout pour lui : il est intègre, sincère, il a une bonne situation, et il aime profondément sa femme. Bref, le garçon parfait quoi !  En attendant, les aventures de Rossetti et MacLane sont divertissantes et agréables. Aussi, je pense que très bientôt je relirai une de leur histoire (en même temps, j'ai du retard à rattraper lol).

Alors si vous aussi, vous voulez passer un bon moment de lecture en compagnie de personnages agréables (mention particulière à la secrétaire de Gabriel^^), n'hésitez plus !!

Vous retrouverez toutes leurs aventures par ici


vendredi 29 décembre 2017

2017 : l'heure est au bilan

Voilà dans quelques jours, 2017 prendra fin pour laisser place à 2018. Afin de ne pas déroger à la règle, j'avais envie de faire un bilan de cette année 2017. 

Malgré le peu de temps libre que j'ai eu, j'ai quand même réussi à lire un certain nombre de livres, et à faire vivre mon blog. Comme vous le savez, avec notre restaurant, j'ai eu une année professionnelle mouvementée. J'ai quitté mon emploi fin septembre, et aujourd'hui, j'ai suffisamment de recul pour pouvoir dire que c'était la bonne décision à prendre. J'arrive à lire et surtout à prendre du plaisir à lire. Bien évidemment, j'ai dû arrêter les SP et divers partenariats que j'avais. Je ne peux décemment plus accepter ces demandes, alors que je ne sais pas moi-même à quel moment je pourrais lire les livres demandés. Aussi, je finis donc la PAL de SP que j'ai, tout en piochant dans ma PAL personnelle. 

Côté lecture, j'ai lu de belles choses en 2017, j'ai fait de belles découvertes. Certains auteurs ont confirmé tout le bien que je pensais d'eux, d'autres ont été de vraies révélations, bref en conclusion je dois dire que la lecture est vraiment une passion surprenante. Un seul salon du livre à mon actif cette année, celui de Nemours. J'aurai aimé aller à celui du Creusot, malheureusement cela n'a pas été possible. Et je crois que pour 2018, il sera difficile de me rendre à un salon.

J'ai fait de belles rencontres virtuelles via Twitter, et j'en profite pour vous remercier d'être toujours de plus en plus nombreux à me suivre. Un grand merci également aux auteurs et aux maisons d'éditions qui me font confiance.

Maintenant, puisque nous sommes un peu là pour parler livres, voici les livres que je retiens de l'année 2017, mois par mois (en cliquant sur les titres vous accéderez directement à la chronique entière).

Janvier : La ballade de l'enfant gris de Baptiste Beaulieu.



Ce livre a été un énorme coup de coeur. Il véhicule tellement de messages et de sentiments qu'il est difficile de passer à côté.

FévrierLe 13ème cantique de Frédéric Clémentz



J'ai hésité pour ce mois, car j'ai eu de très belles lectures, mais j'ai choisi ce livre pour son originalité. C'est un livre noir et parfois un peu glauque, mais il surprend, déroute et finalement c'est cela que je retiens.

Mars : De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen


Là encore j'ai longuement hésité car le mois de mars a été riche en découvertes avec Cyril Massarotto  ou encore Stephanie Meyer, mais De l'eau pour les éléphants a été un tel coup de coeur émotionnel que je me devais de le retenir pour mon bilan. Avec ce roman plongez dans l'univers du cirque et découvrez l'envers du décor. Coup de coeur assuré !

Avril : Je m'appelle Birdy de Franco Mannara


Même si j'ai eu de très belles lectures en avril, Je m'appelle Birdy doit sortir du lot ! Ce livre a été comme un coup de poing dans ma face de lectrice. Tout y était réuni pour me destabiliser : le style, les personnages, les dialogues, l'histoire. Bref, pour moi un livre méconnu qui mérite bien plus de succès.

Mai : Ce qui nous oppose de Nina Frey


Là encore, mai aura été vraiment un bon mois côté lecture. Charly de Cédric Péron ou encore Just married de Jérôme Dumont ont été de vrais coups de coeur. Mais Ce qui nous oppose a été LE coup de coeur du mois de mai, voire même de l'année 2017. Cette histoire entre Tina et Max est tellement belle, tellement prenante. Et je suis ravie de savoir que cette histoire sera prochainement éditée par Harper & Collins. Bravo Nina et longue vie à Tina et Max !

Juin : Tu as promis que tu vivrais pour moi de Carène Ponte



Je n'ai par contre pas hésité une seule seconde pour le titre du mois de Juin. Même si j'ai lu d'autres livres que j'ai adoré, Tu as promis que tu vivrais pour moi DOIT être dans mon bilan 2017. Ce livre c'est un chef d'oeuvre ! Un livre sur l'amitié, l'amour, un livre qui fait du bien. Si vous ne l'avez pas encore lu, je vous en prie, mettez le sur votre wish-list. Vous l'avez dans votre PAL ? Par pitié sortez le !

Juillet : Le tueur intime de Claire Favan



En bon fan de thriller qui se respecte, si vous n'avez pas encore lu ce livre, alors dépêchez-vous de rectifier le tir. Avec le tueur intime, Claire Favan nous livre un thriller hors norme, une plongée en apnée dans la tête d'un tueur en série. C'est noir, c'est puissant, c'est violent, c'est sanglant, c'est Claire Favan !

Août : La cave de Natasha Preston


J'ai longuement hésité pour le livre du mois d'août. Entre Florent Marotta ou encore Germain Paris, j'ai eu de très très bonnes lectures. Mais la cave est un roman qui m'a énormément plu. Un huit clos angoissant qui se lit vite car on est tellement pris dans l'histoire que l'on ne souhaite une chose : connaître l'issue. Malgré une fin qui ne m'aura pas convaincue, la cave est un bon thriller.

Septembre : La maison bleu horizon de Jean-Marc Dhainaut


Aucune hésitation pour septembre. Les éditions Taurnada m'offre toujours de belles lectures, et une fois de plus ce fut le cas. Un peu de surnaturel, un style agréable, des personnages attachants, des fantômes qui le sont tout autant, voilà ce qui fait de la maison bleu horizon un très bon livre.

Octobre : Aurélien, sa dinde et moi de Claire Bianchi


Très peu de lectures en octobre, mais la seule m'ayant fait passer un très agréable moment de lecture fut indéniablement Aurélien, sa dinde et moi. Qu'est ce que j'ai ris ! Mais pas que ! Ce livre feel-good est une bonne leçon d'amour et d'amitié.

Novembre : Danser encore de Julie de Lestrange


Très peu de lectures également en novembre mais que des bonnes lectures. Il était difficile de n'en choisir qu'une, mais c'est le jeu me direz-vous. Danser encore sort gagnant. J'avais d'abord été attiré par la couverture et le titre. Plonger dans l'histoire a confirmé et c'est un énorme coup de coeur. Cette histoire d'amitié et de famille est un vrai cocon, une bulle littéraire.

Décembre : Tenebra Roma de Donato Carrisi


Et je termine cette retrospective de l'année avec un auteur que j'apprécie énormément, Donato Carrisi. Tenebra Roma est la suite de Malefico, et j'ai adoré retrouvé Marcus et l'environnement du tribunal des âmes. Une fois n'est pas coûtume, Donato Carrisi livre là un thriller mystérieux et mystique.


Voilà,  comme je vous le disais, 2017 fût une année riche en découvertes et en bonnes lectures. J'espère que 2018 le sera tout autant. Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année, et on se retrouve l'année prochaine pour les bonnes résolutions ^^